Un réseau social « made in Vietnam » voit le jour !

Ce nouveau réseau social, baptisé « Lotus », a fait son entrée, ce mardi 17 septembre sur le marché vietnamien sur fond de tensions entre le gouvernement de ce pays de l’Asie du Sud-Est et les géants d’internet, Facebook et Google, pour se conformer à une nouvelle loi sur la cybersécurité.

Lotus permet aux utilisateurs de créer du contenu et de partager des publications. Il avait reçu 30,14 millions de dollars de la part de la société de technologie VCCorp et espère récolter 21 millions de dollars supplémentaires, a déclaré Nguyen The Tan, directeur général de VCCorp lors de la cérémonie de lancement.

« Lotus n’est pas un concurrent de Facebook, mais se focalise surtout sur la création de contenu et son partage entre les utilisateurs. » a t-il précisé.

Le ministre de l’Information et de la Communication, Nguyen Manh Hung a appelé les entreprises vietnamiennes à créer des alternatives nationales viables aux plateformes de médias sociaux étrangères, plus difficiles à contrôler pour le gouvernement.

Le mois dernier, une application de style Facebook, Gapo, a également fait ses débuts. Les anciennes plateformes sociales nationales, telles que VietnamTa et Hahalolo, ont eu du mal à créer de grandes bases d’utilisateurs.

M. Hung a indiqué qu’il espérait que le nombre de Vietnamiens utilisant les réseaux sociaux nationaux serait aussi élevé que le nombre de plates-formes étrangères.

D’après les données du gouvernement, le Vietnam compte 58 millions d’utilisateurs Facebook et 62 millions de comptes Google au Vietnam.

Le Vietnam a adopté une nouvelle loi sur la cybersécurité entrée en vigueur au début de cette année qui oblige des sociétés étrangères comme Facebook à créer des bureaux locaux et à stocker les données des utilisateurs sur des serveurs dans le pays.

 

(Avec MAP)