Marché informatique : la croissance sera de retour en 2020

Des appels d’offres ont été lancés dans l’éducation en attendant l’équipement de l’administration publique et les projets de transformation digitale. Les constructeurs mettent en avant des machines à haute valeur ajoutée pour le gaming et les youtubeurs.

Le marché informatique a déjà amorcé une reprise en 2019. Selon des acteurs du marché, plusieurs appels d’offres ont été lancés durant le deuxième semestre de l’année, malgré le retard. Dernier en date ouvert par le ministère de l’éducation à la mi-2019 et clôturé il y a 2 mois : un appel d’offres relatif à l’équipement de 90 écoles dans le Nord-Est du pays en matériel informatique. Pour Oualid Mazouzi, vice-président d’Accent, marque marocaine de matériel informatique, d’autres appels d’offres en retard dont le budget a été alloué en 2019 suivront en 2020, en plus de nouvelles vagues propres à l’année prochaine. «Outre l’administration publique, l’OCP, l’OFPPT et les acteurs privés participent à leur tour à l’intensification de la demande du marché. Ils vont des appels d’offres de masse où l’Etat recherche un bon rapport qualité/prix de matériel basique aux plus pointus avec des spécifications tels que le All in one, le tableau interactif intelligent, le hardware mais aussi les softwares, les plateformes e-learning et les solutions spécifiques à même de servir les projets de transformation digitale des entreprises et des services publics», explique M. Mazouzi. Bien que ce soit le secteur privé qui porte la demande, l’Etat semble avoir enfin débloqué les budgets pour équiper les administrations publiques.

Evolution qualitative des commandes de l’Etat

«Après 4 années environ d’investissement dans les salles blanches super équipées et protégées ayant pour objectif de récupérer les données perdues en cas de catastrophes naturelles, l’Etat est prêt à investir dans le matériel technologique. L’administration publique s’est mieux organisée et a amélioré sa manière d’acheter le PC, optant pour des machines plus performantes et durables», remarque Taoufik El Kadiri Boutchich, Country manager Morocco chez Asus, constructeur informatique taïwanais. L’année 2020 s’annonce bien après une année 2019 jugée catastrophique. L’Etat, qui a engagé les acteurs de la distribution de matériel informatique, dans son processus d’appel d’offres, a aussi entamé une évolution remarquée de sa demande. «Aujourd’hui, on parle de ‘‘solution embarquée’’ avec la mise en place, la maintenance, en passant par la gestion, les logiciels… L’appel d’offres concerne l’année mais fait appel à l’expertise et au savoir-faire de l’entreprise sur 3 ans», explique M. Mazouzi, dont la marque Accent opère aujourd’hui dans 12 pays africains. Pour lui, le Maroc a un rythme d’avancement lent en termes d’équipement, en comparaison avec les pays anglophones d’Afrique de l’Ouest tels que le Ghana, un de ses clients. La cadence de lancement d’appels d’offres à venir pourrait résorber le déficit.

Les constructeurs encouragent le gaming au Maroc

M. Boutchich s’attend pour sa part à une croissance de 6 à 7% en 2020, aidé notamment par le dynamisme des secteurs public et privé (PME/PMI). Sa marque Asus s’est, d’ailleurs, très bien classée, durant le troisième trimestre, période phare de l’année caractérisée par le Back To School. «Nous avons une part de marché estimée entre 20 et 25% dans le créneau grand public. On est certes présent sur toutes les gammes avec un focus sur le premium. Nos produits phares restent le X480 à double écran et l’ultraportable Vivobook S532 adaptés aux youtubeurs, gamers mais aussi au travail de bureau. Grâce à la différentiation et l’innovation, nous avons réalisé 18 à 19% de croissance annuelle dans un marché qui baisse de 20% chaque année», dit-il, non sans fierté. Pour lui, 2020 sera aussi une année de «gaming» grâce à la naissance d’une nouvelle demande des jeunes et d’une montée en gamme des exigences des étudiants (plus de RAM, carte graphique). Un partenariat signé par la marque taïwanaise et l’opérateur télécoms Inwi a aussi poussé l’engouement des jeunes pour le «gaming» au Maroc à travers plusieurs évènements organisés avec le constructeur. Outre Asus, le marché marocain est dominé par Lenovo et HP qui demeurent les marques les plus vendues au Royaume.