Google a reçu plus de 20 mille demandes néerlandaises de droit à l’oubli

Plus de 20.000 ressortissants néerlandais ont déposé une demande pour que leurs informations personnelles soient retirées du moteur de recherche du géant internet américain Google au nom du ‘droit à l’oubli », rapportent jeudi les médias locaux.

Le droit à l’oubli, validé en 2014 par un arrêt de la Cour européenne de justice, permet à un particulier de faire disparaître des informations personnelles indexées par un moteur de recherche, notamment si elles sont périmées ou inexactes.

Quelques 58 pc de ces demandes néerlandaises ont été rejetées, indiquent la même source, citant des chiffres de Google.

L’autorité de protection des données (CBP) peut demander à Google de reconsidérer sa décision, mais cela ne se produit pas très souvent.

Les demandes ‘oublie-moi » des personnalités publiques sont les plus exposées au rejet, selon les médias néerlandais.

En un peu plus d’un an, Google aurait reçu plus de 348.085 demandes d’internautes européens, souhaitant faire disparaître certains résultats du moteur de recherche.