Thami Ghorfi : «Les étudiants préfèrent les filières permettant une évolution rapide vers des fonctions managériales»

Première business school à obtenir la reconnaissance de l’Etat mais aussi la première et la seule Grande École au Maroc et en Afrique francophone à obtenir l’accréditation internationale AACSB, l’ESCA, Ecole de Management, compte diversifier ses formations diplômantes mais surtout accroître la mobilité des étudiants. Explications avec Thami Ghorfi, président de l’école.

On assiste à une course effrénée des écoles et universités, publiques et privées, à lancer de nouvelles filières de spécialisation ou des formations diplômantes. Face à la multiplicité des écoles de commerce, comment se positionne aujourd’hui l’ESCA École de Management ?
ESCA École de management a démontré son leadership depuis de longues années parmi les écoles de commerce tant au Maroc qu’à l’échelle africaine. Pour rappel, ESCA École de Management, qui se trouve au cœur du quartier des affaires de Casablanca, a fait de l’excellence académique et de l’international ses piliers de différenciation. Elle a été la première Business School à obtenir la reconnaissance de l’Etat. Sa mission est de former des managers au service de la performance des entreprises et de leur internationalisation.
ESCA École de Management est également la première et la seule Grande École au Maroc et en Afrique francophone à obtenir l’accréditation internationale AACSB. Nous sommes très fiers d’avoir introduit le Maroc sur la carte mondiale de l’excellence de l’enseignement du Management. L’ESCA fait ainsi partie du club des meilleures Business School dans le monde. L’école dispense des formations dans les meilleurs standards internationaux , tout en renforçant son enracinement au Maroc et en Afrique. Les étudiants savent qu’ils sont ainsi dans une grande école qui fait la différence par la qualité de ses programmes, son corps enseignant très qualifié et ses relations étroites avec les entreprises qui emploient des milliers de nos lauréats. Les diplômes de ESCA École de Management sont ainsi reconnus par les institutions les plus prestigieuses dans le monde, et demandés tant par les entreprises marocaines qu’internationales.

Quelles sont les filières les plus convoitées chez vous ?
Les filières les plus prisées sont celles permettant une évolution rapide vers des fonctions managériales au sein des entreprises. Il s’agit de programmes tels que le Parcours Grande École (en 5 années après le bac) ou les Masters spécialisés. En termes de disciplines, les champs les plus convoités touchent au management financier, à l’audit et contrôle de gestion, au marketing et communication et achats et logistique, des fonctions clés pour le développement des entreprises. Le rapport 2018 du World Economic Forum sur les métiers d’avenir indique que les fonctions du management sont les plus convoitées dans notre région et particulièrement celles ayant trait aux rôles de direction d’entreprises et de management des fonctions clés de l’entreprise (Finance, Développement Commercial, Gestion des Ressources Humaines, Gestion des Opération…). Cela dit, avec l’évolution que connaît l’économie marocaine, certaines filières se sont imposées comme le e-Business et le marketing digital, la filière achats et Logistique, compte tenu du plan logistique national et la gestion des ressources humaines vu la rareté et l’importance du capital humain au Maroc et dans la région.

Quelles sont vos ambitions pour les prochaines années à venir ?
Trois axes de développement feront l’objet d’une attention particulière au cours des prochaines années. Le premier a trait à la diversification de nos formations diplômantes et continue. Cette année, nous lançons un Master en affaires internationales (en deux années pour les licenciés) et un Bachelor en gestion en 3 années. En formation continue, l’offre de ESCA École de Management sera aussi étoffée avec, entre autres, des programmes courts spécialisés.
Le deuxième axe concerne le renforcement des activités de recherche. ESCA École de Management est, certes, l’une des institutions les plus productives en recherche dans la région, avec plus de 300 publications en 5 ans, dont deux tiers sont de nature scientifique (articles, monographies, etc.). Mais, nous voulons accorder plus d’importance aux projets de collaboration avec les entreprises et les partenaires internationaux, au transfert et à la valorisation de notre production intellectuelle auprès de notre communauté académique et professionnelle. Nous estimons ainsi que nos travaux de recherche doivent servir directement les besoins des entreprises et des organisations. Enfin, le troisième axe est celui de l’augmentation du nombre d’étudiants internationaux, pour des études longues ou courtes.

Les écoles et universités sont souvent en quête de formations en double diplômation, est-ce un argument pour vous d’attirer plus d’étudiants ?
Les étudiants marocains sont surtout attirés par des formations de qualité et des diplômes reconnus par l’Etat et par le monde de l’entreprise. Ainsi, ils sont assurés de développer des compétences recherchées par les entreprises et renforcer leurs perspectives de carrière.
Notre école leur offre une telle opportunité en étant la première école de commerce reconnue par l’Etat et la meilleure école marocaine selon le classement international Eduniversal. Elle fait partie des 6 institutions à l’échelle de tout le continent africain à avoir l’accréditation AACSB. Cette distinction accordée aux meilleures Business Schools (seulement 5% à l’échelle mondiale) permet à nos lauréats de jouir d’une reconnaissance internationale auprès des institutions académiques et des recruteurs. Partant de là, le développement des doubles diplômes a pour objectif au sein de l’école de doter ses étudiants d’une expérience académique internationale. Nos étudiants peuvent accéder à de nombreux doubles diplômes avec de grandes institutions Internationales; c’est le cas avec notre partenaire depuis 20 ans Grenoble École de Management, 6e Business School en France et une des meilleures écoles européennes. C’est le cas aussi à titre d’exemple avec la prestigieuse Tongji University à Shanghai en Chine. Notre volonté est de développer la capacité de nos étudiants à déchiffrer les environnements internationaux et de travailler, d’une manière efficace, dans des environnements multiculturels. Ainsi, nous les équipons des compétences nécessaires pour accompagner l’internationalisation des entreprises marocaines, et renforçons leur employabilité aussi bien au Maroc et qu’à l’international.

Quelle place occupent les partenariats dans votre stratégie de développement ?
Le développement des partenariats avec les universités étrangères s’inscrit dans la volonté de l’école d’offrir aux étudiants une expérience académique internationale sur notre campus en attirant annuellement plus de 250 étudiants internationaux pour des séjours d’études et en ayant un corps enseignant ayant un background international. Cette stratégie nous permet aussi d’offrir à nos étudiants la possibilité de poursuivre des études chez l’un de nos 95 partenaires à travers le monde. Plus de 300 places sont disponibles pour une mobilité internationale dans le cadre des programmes d’échanges d’étudiants ou de voyage d’études dans 47 pays différents.