MEN – Syndicats : un nouveau round de négociations le 23 mai

Les syndicats ont exigé la formalisation des décisions portées par l’accord du 13 avril dernier, à travers l’émission d’une note ministérielle aux directeurs des délégations régionales du MEN et à ceux des AREF. 

Le ministre de l’éducation nationale, Said Amzazi, s’est réuni ce vendredi 10 mai à Rabat avec les représentants des syndicats de l’enseignement et ceux des enseignants contractuels. La réunion n’a pas abouti à des décisions concrètes mais a « servi à établir une méthodologie de dialogue pour les réunions futures », confie à La Vie Eco une source au sein du MEN. La principale conclusion de cette réunion a été de désigner le 23 mai 2019 comme date du prochain round de négociations.

Les syndicats et représentants des enseignants ont également relevé « la confusion » pour les directions régionales et les Académies régionales de l’Education et de la Formation (AREF) dans l’application des décisions communes auxquelles avait abouti la réunion du 13 avril dernier, surtout autour de la promesse ministérielle de régler la situation des professeurs à l’arrêt.

Les syndicats ont également exigé la formalisation des décisions portées par le précédent accord, à travers l’émission d’une note ministérielle aux directeurs des délégations régionales du MEN et à ceux des AREF. 

Au volet des enseignants transférés devant les conseils disciplinaires, notre source indique qu’il s’agit pour la plupart de cas ayant manifesté leur solidarité avec les enseignants ex-contractuels, en les accompagnant dans leur mouvement de grève. Techniquement, le ministère ne peut interférer dans un dossier soumis devant un conseil disciplinaire qu’après que ce dernier ait livré sa décision. Mais le ministre s’est engagé à intervenir en faveur desdits enseignants.

Concernant les autres points discutés, à leur tête l’intégration des cadres des AREF dans la fonction publique, le ministère a promis des réponses lors du prochain round de négociations. Ces questions nécessitent une concertation entre le MEN et d’autres départements comme le ministère de la Fonction publique et celui des Finances.