L’Oriental : lancement d’une école de codage et d’un incubateur de startups

La future école a pour objectif de former des jeunes à fort potentiel, y compris les jeunes qui ne sont pas en emploi, et ne suivent ni études ni formation, dans l’objectif de les préparer à intégrer les métiers du numérique.

 

Ghita Mezzour, ministre de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration a participé, samedi 25 Juin 2022 à Oujda, à la cérémonie de signature d’une convention de partenariat pour la mise en place d’une école spéciale de programmation et de codage « YouCode » dans la Région de l’Oriental.

Ce projet, d’un budget global de 25 millions de dirhams, est le fruit d’un partenariat entre le gouvernement, la région de l’Oriental et l’association LEET Initiative. La future école a pour objectif de former des jeunes à fort potentiel, y compris les jeunes en situation de NEET (Not in Employment, Education or Training), qui ne sont pas en emploi, et ne suivent ni études ni formation, dans l’objectif de les préparer à intégrer les métiers du numérique, indique un communiqué du département de Ghita Mezzour. Les formations proposées par«YouCode » sont gratuites et ne nécessitent aucun pré-requis technique ou de diplôme. Elles permettent aux lauréats une intégration quasi-garantie dans le marché du travail avec des rémunérations compétitives, grâce à des cursus professionnalisant qui répondent aux besoins des opérateurs du numérique.

Il s’agit ainsi, à travers la mise en place de cette école innovante dans la Région, dont la pédagogie est centrée sur l’apprenant et orientée projet, d’améliorer l’employabilité des jeunes de la région dans le domaine des nouvelles technologies et de former un vivier de talents qui réponde aux besoins du marché du numérique niveaux local, régional, national et international dans l’objectif de réduire le taux de chômage des jeunes, notamment dans les zones les plus vulnérables.

Toujours dans la Région de l’Oriental, Ghita Mezzour a également participé à la cérémonie de signature d’une convention de partenariat pour la création d’un centre d’incubation de start-ups dans la ville de Berkane. Ce projet, d’un budget global de 18,8 millions de dirhams, est le fruit d’un partenariat entre le gouvernement, les instances locales et l’Association « Iqla pour la promotion de l’innovation dans l’entrepreneuriat ».

Le futur incubateur, dont la mise en place entre dans le cadre du Programme d’Amélioration des Revenus et d’Inclusion Économique des Jeunes de la Phase III de l’INDH, vise à soutenir les startups et les jeunes porteurs de projets de la région, à travers un accompagnement lors des phases de démarrage et de croissance. Il s’agira notamment, au sein de cet incubateur de startup, de répondre aux besoins des jeunes entrepreneurs en termes d’équipements techniques et industriels, de logiciels et de services techniques ; de mettre à leur disposition des bureaux privatifs équipés et des espaces de co-working ; et de les accompagner dans la gestion de leur projet et des formalités juridiques.

Pour aider au développement des entreprises émergentes, des services de formations en développement des compétences et en innovation en entrepreneuriat seront offerts et des séminaires et des forums seront organisés pour améliorer la visibilité des startups de la région, et échanger les expériences dans le but de promouvoir l’accès aux sources de financement et d’attirer les investisseurs.

Le lancement de ces deux projets innovants dans la Région de l’Oriental, qui visent à promouvoir l’employabilité des jeunes dans le domaine du numérique, et à dynamiser la transition numérique des Régions du Royaume.