Indisponibilité des livres scolaires. Les explications de l’association marocaine des libraires

Nous avons rencontré Mohamed Barni, le président de l’Association Marocaine des libraires, pour nous expliquer les raisons du retard de la mise en vente de certains livres scolaires, au titre de la rentrée 2019-2020.

La rentrée scolaire a été décidée pour le jeudi 5 septembre par le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Sauf que certains livres scolaires des quatre premières années de l’enseignement primaire ne sont pas encore disponibles dans les libraires.

Le 4 septembre, dans une déclaration à la MAP, la direction des curricula au ministère de l’éducation nationale s’est engagée à ce que « l’opération de distribution des manuels actualisés au titre de la nouvelle saison scolaire sera achevée avant le 25 septembre ». En clair, environs trois semaines après la date de la rentrée scolaire.

Ce retard de la mise en vente au niveau des libraires est dû à l’actualisation des manuels. « Il s’agit de 49 manuels actualisés, sur un total de 390 homologués, concernant les quatre premières années de l’enseignement primaire » a affirmé le directeur des curricula au Ministère, Fouad Chafiki, à la MAP.

« 24 manuels actualisés ont été imprimés et distribués avant le 5 septembre, tandis que 17 autres vont être distribués du 5 au 12 septembre et cinq manuels le seront du 13 au 19 septembre »,  a fait savoir le responsable à la MAP. Pour ce qui est des trois manuels restants, « ils concernent les matières des langues arabe et française pour la quatrième année du primaire et des activités scientifiques pour la troisième année du primaire seront distribués du 20 au 25 septembre », a-t-il fait savoir.

Un retard du ministère ?

Pour sa part, Mohamed Barni, président de l’association marocaine des libraires que nous avons rencontré ce jeudi 4 septembre, nous a affirmé que l’indisponibilité des manuels est du, surtout, « au fait que le ministère de tutelle a pris du retard pour ordonner aux éditeurs d’imprimer les livres » concernés par l’actualisation.

Selon le ministère, cette opération intervient en application de la vision stratégique de la réforme 2015-2030, en particulier le projet n° 07 relatif au développement du modèle pédagogique, lit on dans la dépêche de la MAP.

Ci-dessous l’interview vidéo de Mohamed Barni.