IGA organise un colloque autour des usages futurs des nouvelles technologies

Ce colloque organisé les 25 et 26 avril comporte un workshop centré autour de l’Industrie 4.0 ou, plus précisément, l’usine 4.0.

Internet des objets, Cloud computing, Big data, Intelligence artificielle… Autant de nouvelles technologies qui font l’actualité au Maroc, mais auxquelles il faudra d’abord se former pour les intégrer. Préparer la jeune génération au futur ordre mondial à travers des cursus spécialisés est un impératif pour les instituts d’enseignement supérieur.

Dans cette optique, le Groupe IGA (Institut Supérieur de Génie Appliqué) qui a ouvert des filiales d’ingénierie des réseaux informatiques, des systèmes automatisés ou encore des systèmes embarqués, a entamé jeudi 25 avril un colloque de deux jours avec pour thème « Quel usages des nouvelles technologies au service du futur? ».

Entre autres, ce colloque comporte un workshop centré autour de l’Industrie 4.0 ou, plus précisément, l’usine 4.0. « Les smart factories (usines intelligentes) offriront une nouvelle manière de penser le monde industriel, en concevant un modèle qui intègre la technologie avancée, l’efficacité énergétique, le développement durable, la protection de l’environnement ainsi que la durabilité économique », explique ainsi Mohammed Mehdi Diouri, directeur de l’IGA Belvédère et coordinateur de ce workshop, l’intérêt d’évoluer vers cet univers dans les plus brefs délais.

Ces aspects cités par M. Diouri représentent, en effet, les objectifs des futures industries et développements logiciels. Les « smart factories » exigent la création d’un écosystème d’infrastructures numériques. Ces dernières doivent permettre des interactions en temps réel, entre divers sous-systèmes connectés dans le but de planifier, d’anticiper ou d’apprendre de façon intelligente, ou plutôt « humaine », poursuit le directeur de l’IGA Belvédère. Advient ainsi la nécessité de former des ressources humaines capables de répondre à ces besoins.

Cette première édition de ce colloque sera suivie d’autres selon ses organisateurs. L’Institut compte actuellement trois laboratoires dédiés à la recherche scientifique (Informatique, électronique et automatique, sciences de gestion). Son corps professoral est composé de 30 professeurs chercheurs. Ce système a permis à l’IGA de contribuer par quelques 50 publications de recherche scientifique durant les 3 dernières années.