Formation continue : Une offre de formations abondante

Les écoles et universités, publiques et privées, proposent plusieurs types de formation : MBA, Executive MBA et International MBA. Chaque établissement conditionne l’accès à ses propres critères d’admission.

Le secteur de l’enseignement supérieur au Maroc a connu ces dernières années une prolifération des MBA, des Executive MBA et des International MBA. Qu’elles soient publiques ou privées, écoles ou universités, elles sont nombreuses à avoir lancé cette formation diplômante, dite de qualité et permettant une ascension professionnelle particulière.

HEM, ESCA et bien d’autres écoles ont été les pionnières dans le secteur privé à lancer des MBA ou des EMBA. Leurs diplômes ont déjà fait leurs preuves et les lauréats ont tous, ou presque, eu de brillantes carrières. Certaines universités privées et écoles étrangères installées au Maroc offrent également ce type de formations à l’instar d’Emlyon School, TBS Business School, l’UIC…

Chaque établissement fixe ses propres règles que ce soit en matière de contenu du programme de formation ou de critères d’admission. Mais s’il y a un élément commun entre toutes ces écoles c’est bien le type de formation dispensée, dans le sens où toutes font intervenir des entrepreneurs et de hauts dirigeants locaux ou étrangers, organisent des séminaires et conférences, contribuent au partage d’expériences entre les cadres étudiants…

HEM, par exemple, offre un MBA en part-time en gestion des entreprises permettant aux cadres de mieux comprendre les enjeux internationaux actuels du management et de renforcer leurs capacités opérationnelles. Le programme s’étale sur 18 mois et couvre 12 modules de formation, soit un total de 420 heures (en dehors des évaluations et du projet professionnel). Il s’adresse aux cadres titulaires d’un BAC+4 au minimum et ayant une expérience professionnelle significative.

En plus de son MBA en banque et finance islamique, Mundiapolis a innové en lançant le Global Pan-African MBA en distance Learning. Les compétences acquises lors de cette formation permettent de mener à bien les missions professionnelles des lauréats au Maroc comme à l’International, avec une expertise panafricaine.

Par ailleurs, les exécutive MBE sont devenus l’apanage des établissements privés au Maroc. Plusieurs ont été lancés récemment et l’innovation ne manque pas en la matière. A l’UIC par exemple, un EMBA est proposé aux candidats justifiant d’une expérience managériale probante en milieu professionnel de 10 ans en moyenne et ayant au minimum un Bac+4. Il comprend des modules intégrés complétés par des conférences animées par des experts et dirigeants.

L’université a en plus intégré des EMBA par spécialité. Sont ainsi disponibles 4 types de formations, en management immobilier, management sportif, management des structures de la santé…

Certaines écoles comme l’ESCA ont développé des International MBA. D’une durée de 15 mois, la formation s’adresse aux cadres et managers bénéficiant d’une expérience de 5 ans. Elle comprend des sessions de formation à l’étranger dans des villes comme Lille, Bruxelles, Buenos Aires, Shanghai, Montréal…

De leur côté, les écoles étrangères implantées au Maroc sont venues étoffer l’offre existante. Le parcours EMBA d’Emlyon Business School dure de 18 à 20 mois et est destiné aux managers seniors, ingénieurs managers, dirigeants et entrepreneurs détenant au minimum un bachelor et 7 années d’expériences. Cet EMBA propose le même programme et le même corps enseignant que ceux dispensés à Lyon et Paris. TBS Business School propose elle aussi un EMBA qui combine une approche généraliste pour avoir une vision 360° des facettes du management et une approche spécialisée permettant d’approfondir ses compétences sur un secteur ou une expertise spécifique. Organisé à temps partiel, cet EMBA est réservé aux cadres confirmés avec Bac+3 et 5 ans d’expérience ou Bac+5 avec 3 ans d’expérience.

Le secteur public ne déroge pas à la règle. D’ailleurs, les universités et écoles publiques ont été les précurseurs en matière de lancement de MBA. L’SCAE par exemple propose un EMBA dont la durée s’étale sur 2 années à temps partiel et structuré en 4 semestres. La formation vise à faire des participants, des stratèges et des compétences porteuses de valeur ajoutée pour leurs entreprises et pour leurs carrières. De même pour l’EHTP. Certaines écoles, comme l’ESITH notamment ont la particularité de diriger leur MBA vers des spécialisations précises. En effet, 2 MBA sont disponibles dans cette école. L’un concerne le management et la création des marques et l’autre la supply chain management. Des conditions d’admissions strictes sont adoptées. Outre un Bac+4 et un certain nombre d’années d’expérience, l’école demande une moyenne cumulative de 12 sur 20 au premier cycle.

La liste de l’offre présentée n’est pas exhaustive. En tout cas, si l’offre est aussi riche, c’est qu’en face, la demande se manifeste de plus en plus. Et les écoles ne manquent pas de developer davantage de MBA en vue de satisfaire les besoins exprimés par le marché.