Enseignement supérieur : Entre 70 000 et 120 000 DH par an dans le privé

Les bacheliers optent de plus en plus pour un cursus supérieur privé. L’offre des écoles est certes largement diversifiée mais leur coût reste élevé. Les études de business ou d’ingénierie coûteront entre 50 000 et 70 000 DH en moyenne et jusqu’à 120 000 DH pour la médecine. Par contre, les petites écoles de formation technique réclament beaucoup moins.

La tension ne retombe pas après les résultats du baccalauréat. Les parents tout comme les élèves sont doublement préoccupés par le choix des filières et le coût des études. Comme tous les élèves n’auront pas la chance d’accéder aux grandes écoles publiques de gestion et d’ingénieurs publiques, ils sont de plus en plus nombreux à opter pour un cursus dans un établissement privé. Mais là encore l’accès n’est pas une formalité, car il faudra d’abord réussir le test ou concours organisés par les écoles les plus cotées et ensuite avoir les moyens financiers de payer les études. Combien ça coûte ? Et que faut-il payer ?
Le coût des études varie d’une école à l’autre et en fonction des formations proposées, ce qui est normal, étant donné que les frais d’enseignement dans ces établissements ne font l’objet d’aucune réglementation de la part du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur. Ces établissements accordent en général une réduction en cas de paiement de l’intégralité des frais.

Globalement, aujourd’hui, les frais de scolarité dans les établissements privés peuvent atteindre en moyenne 72 000 dirhams par an. Mais au-delà de ces frais, les familles devront s’acquitter des frais d’inscription et également des frais de dossier pour passer les tests et concours d’accès. Ces frais, comme ceux de scolarité, diffèrent d’une école à l’autre. Ainsi, les frais d’inscriptions varient alors de 1 000 à 5 000 DH. La répartition de ces frais laisse apparaître qu’ils englobent l’assurance. Les frais de dossiers varient d’une école à l’autre tout comme les conditions d’accès. Généralement, ils sont fixés à 500 DH.
Mais pour les familles, ce qui préoccupe le plus ce sont les frais de scolarité. Une dépense lourde et prioritaire pour les parents. Elle est perçue, pour un grand nombre de ménages, comme un investissement indispensable dans l’éducation des enfants fait au prix de grands sacrifices. Globalement et en fonction de la filière choisie, le coût des études dans les écoles supérieures privées se situera entre 72 000 dirhams pour une école de business et 120 000 pour les facultés de médecine privées.

Les business schools privées sont très sollicitées par les bacheliers en raison de la qualité de leur formation.
D’une école à l’autre, les prix annuels vont de 40 000 à 72 000 DH. Pour les écoles supérieures privées qui proposent les cycles d’ingénieurs, en plus des frais d’inscription de 3 000 dirhams, les frais de scolarité coûtent entre 38 000 et 70 000 DH environ. Ils varient en fonction des diverses filières proposées : génie civil, génie informatique, génie mécanique, génie électrique, génie industriel, etc. Les classes préparatoires aux grandes écoles, destinées aux candidats qui souhaitent poursuivre leurs études dans les grandes écoles d’ingénierie et de commerce, enregistrent une forte demande actuellement. Les frais de scolarité s’élèvent en moyenne à 30000 DH par an.

Toutefois, certaines écoles ont dépassé cette moyenne et proposent cette formation à un coût variant de 60000 à 70 000 DH. D’autres écoles privées proposant des formations diverses en kinésithérapie, en management hôtelier, en agroalimentaire ou encore en communication et publicité, ont fixé leurs frais d’inscription entre 43 000 et 62 000 DH avec des frais d’inscription de 2 500 à 5 000 DH.

Les bacheliers qui ont opté pour les facultés privées de médecine devront payer un peu plus cher. Les études en médecine privée coûtent annuellement 95 000 DH pour les années du premier cycle pour atteindre 120 000 pour le deuxième cycle. En médecine dentaire et en pharmacie, le deuxième cycle est facturé 114000 DH. Il est à noter que les frais d’inscription, fixés à 5000 DH, sont identiques dans ces trois filières.

Lire aussi :  Ecoles étrangères : Une alternative pour ceux qui ne veulent pas quitter le pays