ENSEIGNEMENT : Les destinations préférées des étudiants marocains à l’étranger

La France s’impose toujours comme 1ère destination des étudiants marocains à l’étranger. La Turquie et la Chine intéressent de plus en plus les étudiants vu la qualité d’enseignement dispensé et les bourses d’études proposées.

Près de 600 000 étudiants sont recensés dans le secteur de l’enseignement supérieur public et privé. Ce nombre enregistre un taux de croissance annuel de plus de 15% ; et parmi ces étudiants, environ 50 000 choisissent l’étranger pour poursuivre leurs études. Le Maroc est même le pays du Maghreb qui compte le taux d’expatriation le plus élevé. Et sans surprise, la France s’impose comme destination privilégiée des étudiants marocains.  Elle devance de loin l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie. En effet, sur l’ensemble des étudiants étrangers en mobilité en France, 65% viennent du Royaume. Si on regroupe ces 4 pays, ils réunissent ensemble 86% des étudiants marocains. Il est à noter que l’Espagne accueille de moins en moins d’étudiants marocains, fait lié notamment aux restrictions budgétaires. En revanche, l’Allemagne gagne progressivement de la place puisque le choix du pays se manifeste de plus en plus. En 4 ans, leur nombre est passé de 2600 à 8000. Il faut dire que le système dans ce pays propose des spécialisations adaptées aux demandes des étudiants marocains.

En tout cas, selon Campus France Maroc, 10 177 étudiants étaient recensés en université et 11 315 en master, en hausse respective de 7,4% et 3% par rapport à 2009.

En doctorat, ils ont été au nombre de 969, en recul de 31,4%. De plus, les filières scientifiques sont privilégiées avec 9 312 inscrits, contre 7 064 en administration économique et sociale ou encore 2 672 en lettres, langues, sciences humaines et sociales. D’autant que parmi les étudiants inscrits dans les grandes écoles, 68,3% étaient inscrits en école d’ingénieurs et 31,1% en école de management.

L’Europe demeure certes la destination privilégiée des étudiants marocains qui souhaitent poursuivre leurs études à l’étranger. Mais il n’en demeure pas moins que d’autres destinations commencent de plus en plus à intéresser les Marocains. Il s’agit du Canada, de la Turquie, de la Chine, ou encore des pays de l’Europe de l’Est. Il faut savoir que le 1er pays non européen qui intéresse les étudiants marocains reste le Canada avec environ 2000 jeunes, selon le forum etudiant.ma. Les procédures d’admission et de sélection sont certes sélectives mais il faut savoir aussi que le pays n’a mis en place aucun dispositif pour les pré-inscriptions. Autrement dit, les étudiants s’adressent directement aux universités et institutions du pays d’accueil.

A coté de ce pays, les étudiants s’orientent de plus en plus vers la Turquie. Le pays propose un large choix de formation mais aussi un niveau de vie abordable et une bonne qualité d’enseignement ; cela sans parler de la facilité d’intégration. L’engouement vers ce pays ne fait plus de doute puisque les demandes de bourse ont affiché une progression de 30% en 2016 par rapport à une année auparavant. Signalons au passage que les bourses octroyées par le pays comprennent les frais de résidence, de scolarité, l’assurance maladie, un an d’enseignement de la langue turque, en plus d’un billet aller-retour au pays natal. La Chine en attire aussi plus d’un. D’année en année, des dizaines d’étudiants partent à la conquête de l’Empire en vue d’y poursuivre leurs études, et principalement à Shanghai et Pékin. Non seulement le système éducatif est des plus importants mais aussi parce que le pays offre un programme de bourse généreux. Il faut dire aussi que le Maroc a, en quelque sorte, facilité l’expatriation des étudiants à ce pays à travers l’instauration d’un cycle de licence en langue chinoise à l’Université Mohammed V de Rabat.  Cela en plus de la multitude de centres de langues qui proposent en plus de l’anglais, l’espagnol, l’allemand et la langue chinoise.