Casablanca-Settat : 138 cas de triche aux examens du baccalauréat 2020

Un total de 138 cas de triche a été enregistré durant la première étape de l’examen national unifié du baccalauréat, session normale de juillet 2020, au niveau de la région de Casablanca-Settat, a annoncé l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF).

 

Cette étape a connu, comme à l’accoutumée, l’activation des dispositions relatives à la répression de la fraude aux examens, ayant permis de débusquer 138 actes de ce genre établis dans des PV, qui seront soumis ultérieurement aux commissions régionales pour prendre les mesures disciplinaires appropriées, indique l’Académie dans un communiqué.

Les premiers jours de l’édition 2020 (3/4 juillet), consacrés aux branches littéraires, s’est déroulée dans « de bonnes conditions », se félicite la même source, notant que 80% des candidats ont fait acte de présence, soit 18.960 sur un total de 23.663, dont 8.835 candidats libres.

Six candidats atteints du nouveau coronavirus (Covid-19) ont passé les épreuves au centre installé spécialement à l’hôpital militaire de campagne à Benslimane, au moment où l’Académie régionale a recensé 48 candidats en situation de handicap et 112 autres pensionnaires des établissements pénitentiaires d’El Jadida, Settat, Berrechid et Ain Sebaa (Casablanca).

L’édition de cette année, qui coïncide avec la propagation de la pandémie du Covid-19, est marquée par le souci de se conformer aux mesures sanitaires de précaution et d’appliquer les gestes barrières (masques, distanciation, gel désinfectant) dans l’ensemble des centres d’examens, au nombre de 360 répartis sur 16 directions provinciales.

La deuxième étape du baccalauréat, qui portera sur les examens des branches scientifiques-techniques et de l’enseignement professionnel, va se dérouler entre le 6 et le 9 juillet, dans le respect des mêmes protocoles de prévention.

(Avec MAP)