Zouiten veut un ONMT plus efficace

Sa sortie était très attendue. Mercredi 4 septembre, Abderrafie Zouiten, DG de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) depuis juin, a présenté sa vision du futur de l’office.

Sa sortie était très attendue. Mercredi 4 septembre, Abderrafie Zouiten, DG de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) depuis juin, a présenté sa vision du futur de l’office. Toujours dans l’optique d’atteindre les objectifs de la Vision 2020, la nouvelle stratégie s’est fixé un point d’étape pour 2016 afin d’«activer les différents leviers de croissance» dans un contexte de forte mutation de l’industrie touristique mondiale. Parmi ces derniers, M. Zouiten met l’accent sur la nécessité d’une «mutation profonde du mode de fonctionnement et de gouvernance» de l’office. «L’ONMT ne peut plus travailler comme avant», résume M. Zouiten. Les ressources humaines, les implantations de délégations à l’étranger, ou encore la gestion des ressources financières, les systèmes d’information et la gouvernance seront donc revus. Les implantations de Vienne et Dubaï seront par exemple fermées. Une sera par contre ouverte à Riyad, et d’autres le seront probablement en Afrique de l’Ouest et au Brésil. L’office réfléchit également pour trouver de nouvelles ressources pérennes. Enfin, M. Zouiten a présenté sa «stratégie de commercialisation et de la stimulation de la demande». Celle-ci s’appuie sur 4 leviers : capacité aérienne, distribution, communication et qualité. Le DG de l’office insiste notamment sur le besoin de développer les destinations régionales (Ouarzazate, Dakhla, Tan-Tan, Guelmim) et d’élaborer des plans marketing triennaux pour chaque marché émetteur, afin de tenir compte des spécificités de chacun. A noter par ailleurs que le budget 2014 est toujours en discussion. Pour rappel, celui de 2013 était de 550 MDH.