Zam Zam Cola : pour de bon, cette fois-ci ?

Radi Holding, la société qui a l’exclusivité de la carte Zam Zam Cola au Maroc et en Afrique, pourra enfin entamer ses activités pour la mise en bouteille du soda iranien… avec un an de retard, l’annonce de l’arrivée de Zam Zam Cola au Maroc datant de mai 2003.
Pourquoi avoir temporisé ? Contactés par La Vie éco, les promoteurs de Radi Holding affirment qu’ils avaient en fait des démêlés en justice avec «un imposteur qui avait déposé la marque à son nom au registre central de commerce, à l’insu de la maison-mère en Iran». Mieux, la personne en question s’est même payé le luxe d’aller enregistrer la marque en Algérie et en Tunisie. Du coup, quand Radi Holding a voulu déposer sa demande de certificat négatif, elle a découvert que le nom existait déjà. L’auteur de ces dépôts fut alors sommé par les représentants de la maison-mère en Iran de se désister. Devant sa réticence, les Iraniens et leur représentant légal au Maroc ont alors décidé d’intenter une action en justice qui a duré des mois. Au final, le «pirate» a décidé de se retirer et d’annuler son dépôt de marque pour laisser le terrain libre à Radi Holding.
Bref, tout rentre dans l’ordre et on affirme que la construction de l’usine sera entamée dans les jours qui viennent. Les machines ont déjà été acquises auprès d’un fournisseur italien. «Zam Zam Cola sera sur le marché en avril ou mai 2005», nous promet-on. Et il semble que cette fois sera la bonne.