Zain acquiert 31% de Wana

L’argent servira-t-il à  renforcer les finances de l’opérateur ?

A l’heure où nous mettions sous presse, l’information n’était pas encore officielle. Mais, de source bien informée, La Vie éco a appris que 31% de Wana Corporate ont changé de mains, il y a quelques jours, au profit de l’opérateur téléphonique koweïtien Zain. Une information que nous n’avons pu confirmer aussi bien chez Ona, actionnaire de référence de Wana avec 51% du capital (avant cession, au côté de la SNI, 49%), que chez le management de l’opérateur lui-même.
Entre Ona et SNI, qui a vendu et combien ? Ou encore s’agit-il d’une augmentation de capital réservée à Zain ? Une question à laquelle la réponse attendra quelques jours. Certains de nos confrères annonçaient, mercredi 25 février, un prix de cession équivalent à 3 milliards de DH, une information que nous n’avons pu confirmer, même officieusement.
Toujours est-il que même dans le cas d’une cession de parts, il est très probable que le produit qu’encaisseront les actionnaires se traduise par un apport d’argent frais au profit de Wana d’une manière ou d’une autre, étant donné ses besoins en investissement qui risquent de dépasser largement les 6 milliards de DH initialement prévus, avec l’obtention de la licence mobile 2G décrochée il y a quelques semaines. Or, l’opérateur ne dispose que de 7 milliards de DH depuis sa création. Il faut rappeler qu’en décembre 2008, ONA et SNI avaient déjà porté son capital à 4,01 milliards de DH en consentant une mise supplémentaire d’un milliard. A cela s’ajoute un endettement bancaire de 3 milliards de DH.
Signalons que l’opérateur téléphonique Zain est loin d’être un inconnu dans le monde des télécoms. Créé en 1983 sous le nom de MTC (Mobile télécommunications company), il opère dans sept pays du Moyen-Orient et 15 pays d’Afrique subsaharienne. En 2007, son chiffre d’affaires était de 47,5 milliards de DH pour un bénéfice de 9 milliards.