Yahya Yahya recherché en Espagne

il ne reconnaît pas le tribunal de mellilia

Il est membre de la deuxième Chambre du Parlement marocain, il a la double nationalité (Marocain et Néerlandais) et réside entre Nador et Mellilia, dont il est natif. Yahya Yahya, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne manque pas d’alimenter les chroniques politico-judiciaires. Il s’est en effet fait remarquer lors de la polémique qui a enflé suite à la visite du Roi d’Espagne Juan Carlos et de la Reine Sophia dans les deux enclaves marocaines de Sebta et Mellilia en novembre dernier. Il était au-devant de toutes les manifestations qui ont été organisées près des postes frontaliers des deux villes. Il s’est également illustré par des déclarations incendiaires dans des médias espagnols et marocains, dénonçant le voyage du couple royal espagnol.
Cet activisme durant ces quelques jours de tension entre le Maroc et l’Espagne lui a valu des ennuis avec les autorités judiciaires ibériques. En effet, un mandat d’arrêt a été lancé à son encontre mardi 11 décembre par le juge du tribunal de première instance de Mellilia. Ce dernier a demandé l’incarcération immédiate du conseiller marocain. Et pour cause, Yahya Yahya a refusé à deux reprises lors des derniers jours de se présenter devant ledit tribunal. On lui reproche notamment d’avoir agressé des policiers espagnols, suite à une perquisition effectuée à son domicile de Mellilia.
Le député est injoignable depuis plusieurs jours. Mais des sources qui lui sont proches ont déclaré à La Vie éco que M. Yahya refuse de se présenter devant ce tribunal parce qu’il ne le reconnaît tout simplement pas. Ne reconnaissant pas la souveraineté espagnole sur les deux villes marocaines. Il demande par ailleurs à être jugé soit par un tribunal marocain soit par un tribunal international.