Wafasalaf se paie Crédor

86,81% du capital pour 371,7 mdh

Larumeur courait depuis plusieurs semaines, elle a été officialisée le 7 mai. La famille Bennani-Smirès se désengage de Crédor, la société qu’elle a créée en 1987 et introduite en Bourse en 1996. L’acquéreur n’est autre que Wafasalaf, devenue filiale de la BCM depuis quelques mois. La transaction porte sur 86,81% du capital qui était détenu par Abderrahmane Bennani Smirès à titre personnel et Holinco, son holding patrimonial. Le montant s’élève à 371,7 MDH, ce qui valorise Crédor à 285,42 dirhams par action.
Un prix largement inférieur au dernier cours en Bourse, qui était de 320 DH le 5 mai. Le nouvel acquéreur justifie cela par le fait que le cours était depuis quelque temps artificiellement dopé par la spéculation sur l’opération de rachat. En fait, le cours boursier moyen serait plutôt de 240 DH. Toujours est-il que ce cours devrait, en toute logique, baisser après la reprise de cotation.
La BCM n’a pas officiellement annoncé ses intentions, mais elle pourrait lancer une offre publique de retrait et radier Crédor de la cote afin de la fusionner avec Wafasalaf. Les minoritaires de Crédor (8% de petits porteurs et 5% détenus par Al Watanya) ont de quoi s’inquiéter ! Ceux de la BCM peuvent par contre se réjouir car Wafasalaf vient d’acquérir le 5e opérateur de son secteur et devient ainsi le leader du marché du crédit à la consommation avec près de 30% de parts de marché consolidées, soit un encours brut, à fin décembre 2003, de plus de 5,8 milliards de DH.
Eqdom était jusque-là imbattable. Elle se positionne désormais au 2e rang. Le crédit à la consommation est d’ailleurs le seul secteur où le tandem BCM-Wafabank n’était pas numéro un. C’est désormais chose faite.
Toutefois, en termes de PNB, l’ensemble Wafasalaf-Crédor est deuxième, avec un total de 410 MDH, contre 472 millions pour Eqdom