Vivendi : son premier actionnaire veut arbitrer entre télécoms et médias

Selon le quotidien français La Tribune du 22 mars, l’Iranien Amir Jahanchahi et la société d’investissement norvégienne Sebastian Holdings auraient pris une participation représentant plus de 2,5% du capital de Vivendi Universal. Ce qui fait d’eux les premiers actionnaires du groupe de médias et de télécommunications, suivis par la Caisse de dépôt et de consignation avec 2,01% du capital. Le journal français rapporte que les deux nouveaux actionnaires comptent poursuivre leurs achats et peser sur la stratégie du groupe en le poussant à choisir entre ses activités de télécoms et de médias. Leur objectif est de faire disparaître la décote de holding de Vivendi Universal. Car en vendant les actifs représentant l’une ou l’autre branche d’activité, la plus-value réalisée servira à réduire l’endettement du groupe. Ce qui boostera son cours boursier et le portera à des niveaux en phase avec la valorisation du groupe. Quid de Maroc Telecom ?