Vive le libre-échange !

Beaucoup d’industriels marocains vivent depuis plusieurs décennies sur des rentes et sous la protection des pouvoirs publics. Chaque fois que ces derniers voulaient libéraliser le marché, les lobbies montaient au créneau en brandissant la menace de voir s’effondrer le pouvoir d’achat, d’où une menace pour l’ordre public. Cela fait des années qu’ils nous font avaler la même pilule. Mieux. En plus du fait qu’ils ne sont pas compétitifs (sinon, nous aussi nous aurions du poulet à 4 DH), ils ne paient pas leurs impôts et ont obtenu l’amnistie fiscale à plusieurs reprises. Le consommateur en a ras-le-bol. Il faut en finir avec les sangsues. Vive le libre-échange !