USFP : l’heure de vérité pour le bureau politique

Quel sort sera réservé au bureau politique de l’USFP au lendemain du Conseil national, prévu ce 11 janvier à Rabat ? Organisée à la suite du départ forcé de Mohamed Elyazghi et de Abdelouahed Radi de la direction du parti, préparée sur fond d’autocritique sévère concernant la performance du parti de la rose aux dernières élections et les conditions de son entrée au gouvernement, la rencontre devrait être marquée par des débats houleux, à l’image de ceux des Conseils régionaux du parti ces dernières semaines.

Dans ce bouillonnement général, une seule chose est à peu près sûre : le bureau politique devra s’attendre à une critique sévère de la part des militants et jouer avec une inconnue de taille, Mohamed Elyazghi. En effet, le ministre d’Etat, auprès duquel une tentative de rapprochement aurait été entreprise sans résultat, ne s’est pas manifesté depuis son retour de pèlerinage.

Habilité par les statuts du parti à désigner un nouveau bureau politique, lequel choisirait un nouveau leader, le Conseil national ira-t-il jusqu’à faire usage de ses pouvoirs ? A quelques mois du VIIIe Congrès ordinaire, le statu quo pourrait rester de mise car, au-delà des profils des membres du bureau, aucun nom ne semble encore faire le consensus pour la succession à la tête du parti.