Une nouvelle approche pour le Sud

Quand deux problèmes, déjà compliqués en euxmêmes, comme la lutte contre les bidonvilles et la question du Sahara fusionnent, cela donne un casse-tête chinois. Et c’est précisément ce que tente de résoudre aujourd’hui le ministère de l’habitat.Après avoir essayé plusieurs approches,mais sans résultat, leministère a décidé de s’attaquer autrement au problème.

Le principe de la nouvelle approche est simple : préparer tous les logements et reloger tous lesménages d’un seul coup et non pas progressivement comme il avait tenté de le faire avant.

Actuellement, les unités de logement prêtes sont de l’ordre de 9 000.Mais les autorités ne veulent pas encore commencer le transfert. Pour y arriver, des zones d’aménagement progressif sont actuellement en cours d’aménagement, essentiellement à Laâyoune, Boujdour ou encore àDakhla.Dans l’immédiat, et selon des études menées sur le terrain par les différents services du ministère de tutelle, le besoin est estimé à 20 000 unités, nécessaires pour reloger les ménages actuels, en plus de 26 000 autres qui devront accueillir les familles basées actuellement dans les deux camps AlWahda et Al Awda à Laâyoune.

Avec tout cela, le problème ne sera réglé que momentanément car ce sont quelque 84 000 logements qu’il faudra construire sur la période 2007-2010, selon les estimations des pouvoirs publics.