Une heure de plus, 100 MDH en moins !

L’option de passer à  GMT+1 est aujourd’hui sérieusement étudiée et envisagée. Cette fois-ci, c’est l’Office national de l’électricité (ONE) qui revient à  la charge.

L’option de passer à GMT+1 est aujourd’hui sérieusement étudiée et envisagée. Cette fois-ci, c’est l’Office national de l’électricité (ONE) qui revient à la charge. L’office a, en effet, établi un plan d’action visant à mieux gérer la demande et comprenant tout une panoplie de mesures, parmi lesquelles le passage à GMT + 1. Le dossier est soumis à la Primature, et si l’initiative est agréée, cela se traduira par un gain annuel de 100 millions de dirhams (55 millions de dirhams si GMT + 1 est appliqué durant l’été seulement).

La gestion de la demande, longtemps le parent pauvre de ce secteur, est redevenue désormais une préoccupation à la fois des professionnels et des pouvoirs publics. Rappelons que pour appuyer la mise à niveau énergétique des petites et moyennes entreprises, l’Agence nationale pour la promotion de la PME (ANPME) a signé le 20 mars avec l’ONE une convention de partenariat portant sur la mise en œuvre d’un programme d’efficacité énergétique. Par cette convention, les entreprises désireuses de bénéficier d’audits énergétiques recevront une contribution financière, au titre du coût de l’expertise, du Fonds national de mise à niveau (Foman) à hauteur de 50 % et de l’ONE pour 30%.