Une cimenterie qui fonctionne avec du vent

Produire propre et à  moindre coût ? Lafarge Maroc entend en faire, au cours des prochains mois, la démonstration dans son usine de Tétouan.

Produire propre et à moindre coût ? Lafarge Maroc entend en faire, au cours des prochains mois, la démonstration dans son usine de Tétouan. La Vie éco a appris, en effet, que le cimentier compte installer un parc d’une douzaine d’éoliennes d’une capacité totale de 10 mégawatts qui serviront à alimenter sa nouvelle usine en courant électrique. Les études de site sont en cours de finalisation et l’installation des éoliennes devrait commencer au cours du second semestre 2004.
Selon Khalid Najab, responsable de la communication à Lafarge, «il s’agit de remplacer l’énergie produite dans une centrale thermique classique, fonctionnant donc avec du fuel, par une énergie propre et renouvelable». La région de Tétouan est en effet suffisamment venteuse pour envisager une exploitation d’éoliennes. En témoigne, d’ailleurs, le projet Koudia Al Baïda, opérationnel depuis quelques années.
Mais ce n’est pas tout car, au-delà de l’aspect environnemental du projet, il y a aussi l’aspect financier. Selon les responsables du projet, l’investissement initial est, certes, important puisqu’il s’élève à quelque 100 millions de DH. Mais, en contrepartie, les douze éoliennes à mettre en place permettront de couvrir près de 40% de la consommation électrique de l’usine. Une aubaine pour Lafarge qui pourra donc faire des économies consistantes sur sa facture d’électricité. Voilà qui mettra certainement la puce à l’oreille à beaucoup d’industriels de la région. En attendant les industriels marocains écolo, l’ONE et les régies de distribution ont encore de beaux jours devant eux.