Un terrain pour trois !

Très disputés, les terrains ! Pas seulement dans les grandes villes mais également dans les petites localités et les zones proches des sites balnéaires. Le cas d’un terrain sis à  la plage d’El Haouzia.

Très disputés, les terrains ! Pas seulement dans les grandes villes mais également dans les petites localités et les zones proches des sites balnéaires. Le cas d’un terrain sis à la plage d’El Haouzia, non loin du lieu devant abriter la future station Mazagan, dont la réalisation a été confiée au groupe Kerzner, illustre ce conflit. Le terrain, d’une superficie d’environ 200 ha et situé à l’embouchure de l’oued Oum Errabiî, sur un domaine forestier, est convoité par trois gros investisseurs : le marocain Holmarcom, une société belge filiale du groupe Vinci et l’investisseur français Gérard Desloges. Si les trois groupes ont un point commun dans la mesure où tous veulent réaliser des projets touristiques et immobiliers, ils présentent toutefois des projets de tailles différentes. Holmarcom prévoit un investissement de 2 milliards de DH pour construire 300 villas, des résidences en copropriété, un parcours de golf en plus d’unités hôtelières. L’investisseur belge, lui, propose un projet de 1,12 milliard de DH comprenant lui aussi hôtels, riads, résidences… Enfin, le français, lui, propose un projet à dominante sportive avec 2 parcours de golf et une académie de tennis, en plus de villas, résidences et lieux de loisirs. Le tout pour 400 MDH.

Lequel choisir parmi les projets des uns et des autres ? A la direction des investissements, on a du mal à départager les concurrents, car il n’y a pas que le montant à investir qui compte. Le dossier sera donc soumis à l’arbitrage de la commission présidée par le Premier ministre. Verdict le 2 août !.