Un projet de réforme de Inaya en cours

La couverture médicale lancée en 2007 au profit des artisans, baptisée Inaya, connaît très peu d’engouement. Le produit ne semble pas répondre aux besoins de la population ciblée. Panier de soins réduit, régionalisation forcée de l’accès aux soins et une cotisation, 300 dirhams, jugée élevée… Autant de facteurs décourageants pour les artisans. C’est pourquoi le gouvernement a entamé une réflexion en vue de revoir tout le dispositif. Des études ont été lancées, à la demande de la Primature, alertée auparavant par le secrétariat d’Etat à l’artisanat, afin d’introduire les réajustements nécessaires.