Un léger mieux pour le tourisme

Arrivées en hausse de 4%, nuitées en baisse de 7%.

Le chiffre du mois de mars sont venus atténuer légèrement le marasme qui affecte le secteur touristique depuis octobre 2008. Après un mois de janvier en demi-teinte et un mois de février nettement mauvais, le troisième mois de l’année 2009 a permis de redresser la barre du bilan, au titre du premier trimestre, comparé à la même période de l’année 2008. Les arrivées, qui avaient stagné lors des deux premiers mois, progressent ainsi de 4,4% alors que les nuitées restent sur une tendance baissière avec une baisse de 7%. Certaines villes, à l’instar d’Agadir et de Fès, se permettent même d’afficher des scores positifs avec des nuitées en évolution, respectivement, de 1% et 7%.  En revanche, Marrakech avec ses 12% de nuitées en moins reste dans le rouge, même si la ville ocre remonte la pente. A fin février dernier, la baisse était de 18% sur deux mois, comparés aux chiffres de 2008. Il faut dire qu’en un trimestre son taux de remplissage s’est dégradé de 15 points à moins de 40 %. La ville, en plein essor de construction de capacités litières (9 unités devraient ouvrir leurs portes rien qu’en 2009), paie non seulement le prix de son dynamisme mais également de son image de ville chère, ce qui pousse les touristes à se détourner des offres packagées pour investir riads, maisons d’hôtes et logement chez l’habitant.
Par pays émetteur, la bonne surprise vient de la France, dont les touristes ont été plus nombreux au cours du premier trimestre avec une progression de 3%, de même que l’Italie (+4%) et la Hollande (+5%).
Les notes négatives vont à l’Espagne avec 6% de moins, le Royaume Uni (-21%), l’Allemagne (-7%) et la Belgique (-6%). Il reste que sur l’ensemble, les arrivées de touristes étrangers ont baissé de 4%, alors que celles des MRE rééquilibraient le résultat avec une hausse de 21%.