Un Haj garanti contre les arnaques

Désormais, les pèlerins seront assurés contre les agences de voyages de mauvaise foi. Le ministère du Tourisme et la Fédération nationale des agences de voyages viennent de mettre en place un fonds de garantie de deux millions de dirhams pour l’opération Haj 2005-2006. L’initiative revient en fait aux voyagistes, qui se sont engagés à alimenter volontairement ce fonds par leurs propres contributions.

Ce fonds permettra de faire face aux défaillances des agences dont certaines ont défrayé la chronique ces dernières années.
Il n’empêche que la mise en place de ce fonds suscite quelques interrogations. Les agences de voyages vont-elles toutes jouer franc-jeu, notamment en ce qui concerne le versement de la contribution dite «volontaire», alors que plusieurs d’entre elles se débattent dans des problèmes financiers depuis la suppression de la commission sur la vente des billets de la RAM ?

Autre question qui se pose : quel sera l’avenir de ce fonds? Pour l’heure, il a un caractère ponctuel lié à une opération précise. L’enjeu est d’en faire un instrument pérenne de sécurisation de l’opération du Haj.
Par ailleurs, ne serait-il pas judicieux que ce fonds de garantie couvre toutes les activités des agences de voyages, dans la mesure où les défaillances existent aussi pour d’autres catégories de voyageurs en dehors des pèlerins ?