Un guide touristique de trop

C’est une polémique un peu particulière qui court à El Jadida. Raison : la publication par un particulier d’un guide d’informations touristiques de la ville et sa région qui ne semble pas avoir les faveurs du délégué local du tourisme.

Laurent Guinard, éditeur du guide, affirme être victime de harcèlement de la part des autorités locales, y compris et surtout de la part du délégué du tourisme qui lui a demandé par courrier de retirer de la circulation son guide édité à 50 000 exemplaires. L’intéressé a adressé à La Vie éco la copie de la lettre, datée du 15 mars courant, qu’il a reçue de Norredine Sridi, délégué du tourisme à El Jadida, où il est écrit textuellement : «Vu que cet outil [le guide en question] contient des informations incorrectes qui auront des impacts très négatifs sur la promotion de la destination de la province d’El Jadida, je vous demande de bien vouloir cesser sa publication et sa diffusion».

Contacté par nos soins, M. Sridi affirme que le guide contient des erreurs sur le classement de certains établissements, que la liste des hôtels qu’on y trouve n’est pas exhaustive, et, enfin, que l’auteur du guide ne s’est pas rapproché de la délégation pour avoir des informations fiables. En résumé, dit-il, «c’est un guide imparfait et commercial».

Face à ces accusations, l’éditeur du guide reconnaît l’existence de «deux erreurs, mais qui ne mettent pas en doute la crédibilité de tout le travail». «Et puis, se demande-t-il, de quel droit veut-on m’imposer le retrait du guide ?». Dans la foulée, on apprend qu’un guide officiel de la ville et de la région est en cours de préparation par la délégation du tourisme, en collaboration avec le CRI et les autorités locales. Y aurait-il donc un guide de trop ?