Un camp militaire à  déplacer ?

Le projet de station de ski géante «Oukaïmeden Atlas Ski & Golf», annoncé par le groupe Emaar, en mai 2006, bute sur le foncier. L’apurement est toujours en cours pour libérer les parcelles de terrain censées abriter le projet. Il s’agit, d’un côté, de 312 hectares dits de domaine skiable, qui seront donnés en concession au promoteur, et, de l’autre côté, d’une parcelle de 326 hectares qui accueillera les constructions et qu’Emaar devra acquérir.

Si le prix, selon des sources bien informées, ne semble pas poser trop de problèmes, puisque les parties se sont mises d’accord sur le prix de 25 DH le mètre carré, l’apurement de la parcelle, lui, nécessitera du temps. Et pour cause, il s’agira de déplacer le camp militaire qui se trouve sur le site. Auquel cas, Emaar devra trouver et fournir un terrain en échange. La question est actuellement en discussion avec l’Agence des logements et équipements militaires (Alem).

Mais ce n’est pas tout, car il restera les travaux hors-site que devra réaliser l’Etat marocain. Sur ce plan, Emaar insiste beaucoup sur les voies d’accès à sa future station, notamment la route menant de Marrakech vers l’Oukaïmeden, qui doit être élargie pour atteindre 7 mètres sur un tronçon de 30 kilomètres. Cette mise à niveau devra se faire avant même la livraison de la première tranche du projet, baptisée «Medina center», prévue pour septembre 2010.

Rappelons que le projet Oukaïmeden Atlas Ski & Golf, annoncé par Emaar en mai 2006, nécessitera un investissement global de 10,5 milliards de dirhams pour la réalisation, sur une superficie de 600 hectares, d’une station de ski, de terrains de golf, de complexes résidentiels…