Trois villes marocaines notées par Fitch

C’est une première au Maroc. Mercredi 16 janvier, à l’heure où nous mettions sous presse, l’Agence internationale de notation Fitch Ratings publiait les notes financières attribuées à trois villes marocaines. Il s’agit de Marrakech, Casablanca et Salé. Elles ont obtenu la note BB+ sur l’échelle internationale de solvabilité. Fitch a également classé ces trois villes sur le plan national. Casablanca et Salé ont obtenu la note A et Marrakech la note A+.

Proposé initialement par l’agence elle-même, l’exercice de la notation a été finalement approuvé par les Conseils des villes concernées et la direction générale des collectivités locales du ministère de l’intérieur. Le projet a également eu le soutien, entre autres financier, de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) dans le cadre de son projet de gouvernance locale (PGL). Pour Mohamed Sajid, président du Conseil de la ville de Casablanca, cette notation est un atout dans la mesure où les villes seront de plus en plus amenées, à l’avenir, à lever des fonds sur les marchés financiers internationaux.

Les notes obtenues par les trois villes démontrent qu’elles sont en mesure d’accéder aux capitaux privés pour accompagner leur développement. Il n’en reste pas moins qu’elles ont des marges de manœuvre budgétaires limitées, le dynamisme des recettes étant entravé par l’existence de lourds projets d’infrastructures et des dépenses peu compressibles.