Travaux au port de Casablanca

Un nouveau magasin de 7000 m2 et un auvent de 3000 m2 porteront la superficie
couverte totale du port à 150 000 m2.

L’équipement du port de Casablanca se poursuit et, pour la première fois, on vient d’entamer des travaux qui s’inscrivent dans le cadre de l’extension du port au-delà de la jetée des Phosphates. D’importantes réalisations sont en cours : certaines vont être achevées sous peu, d’autres le seront au début de 1964, qui apporteront, toutes, une amélioration très sensible de l’exploitation du port. La construction d’un nouveau magasin sera achevée au courant du mois. Il s’agit d’un bâtiment de
7 000 m2 couverts et un auvent couvrant plus de 3 000 m2. La surface totale couverte du port atteindra ainsi 150 000 m2.
Les installations du quai pétrolier seront totalement achevées avant la fin du mois. Dès qu’elles entreront en service, on supprimera le sea-line flottant qui servait jusqu’ici au déchargement des produits pétroliers. Le déchargement se fera désormais dans des conditions meilleures à quai. Si Mohammédia, en effet, reçoit les produits bruts, le port de Casablanca continue à importer des produits spéciaux que ne fabrique pas la Samir comme l’essence pour avions et bateaux, etc.
Par ailleurs, et en plus des magasins cités précédemment, il est procédé actuellement à une étude pour l’extension des docks, silos, en liaison avec la Chambre de commerce. Leur capacité doit, en principe, être doublée en 1970 et passer de 30 000 à 60 000 tonnes. En attendant, on aménage le magasin 8 pour recevoir 10 000 tonnes de céréales. Ces installations seront achevées en mai prochain. Signalons aussi que le parc terrestre du port s’est enrichi de 24 tracteurs et 6 gros élévateurs à fourche.