Tout va bien madame la Marquise !

Vous êtes candidats à ce que l’on appelle un DVD (départ volontaire daba) et vous estimez que vous avez été lésé par votre supérieur qui refuse de vous donner son aval ? Votre supérieur aurait insinué que vous deviez passer à la caisse pour cela ? Ne cherchez plus, la solution à votre problème existe : c’est le 037 67 98 93/94.
Depuis une dizaine de jours, le ministère de la modernisation des secteurs publics (MMSP) a mis en service ce numéro pour permettre aux fonctionnaires, candidats à l’opération Intilaka, victimes d’abus de pouvoir ou de pression de leur hiérarchie, de dénoncer de tels actes. Le principe est simple : les personnes concernées peuvent appeler et faire part de leur plainte en donnant des faits tangibles, des noms, des dates. Une fois les éléments recueillis, le MMSP transmet la plainte au ministère concerné pour enquête et vérification. Cela dit, quand les faits sont jugés graves ou que le plaignant présente des preuves tangibles, «c’est carrément la justice qui s’en charge », explique-t-on au ministère.
L’idée est excellente, surtout que, depuis un certain temps, des rumeurs de corruption avaient fini par perturber la grande opération Intilaka. On s’attendait donc à ce que le numéro soit submergé. Or, à la surprise générale, il n’en a rien été. Mieux, depuis qu’il a été mis en service, il y a eu zéro appel ! Pourtant, la mise en place de ce numéro a été annoncée dans les médias et même à la TV. Etonnant ! On se demande où sont passés tous ceux qui criaient au scandale