Tout le monde veut faire de la bancassurance

Les sociétés de financement souhaitent faire de la bancassurance. Une demande d’agrément en ce sens a été déposée auprès de la Direction de l’assurance et de la prévoyance sociale (DAPS) au ministère des Finances.

Les sociétés de financement souhaitent faire de la bancassurance. Une demande d’agrément en ce sens a été déposée auprès de la Direction de l’assurance et de la prévoyance sociale (DAPS) au ministère des Finances. L’étude de leur doléance sera entamée dans les prochains jours car la législation concernant la bancassurance ne concerne que les organismes bancaires et aucune extension au profit des sociétés de financement n’est prévue. Selon la DAPS, «l’ouverture vers les sociétés de financement n’est pas à exclure pourvu que les choses se fassent dans le respect de la loi et que l’assuré ne soit pas trompé».
Rappelons que depuis le 7 novembre dernier, date d’entrée en vigueur du nouveau Code des assurances, les banques, actuellement agréées, ne peuvent commercialiser que les produits d’assurance vie. La branche dommages ne fait plus partie de leurs portefeuilles et reste l’exclusivité des agents et courtiers d’assurance. Or, quelques mois après le 7 novembre, des banques continuaient à vendre des assurances dommages. Une information confirmée par la fédération des courtiers d’assurance dont un responsable a affirmé à La Vie éco que «certains établissements de crédit font encore de la résistance en usant de subterfuges pour contourner la loi». Un avis que ne partage pas la DAPS qui affirme que les établissements de crédit respectent les règles du jeu