Timitar : une touche de gaieté estivale à  Agadir

Combien de personnes ont assisté, mercredi 7 juillet, au concert d’ouverture du tout frais Festival Timitar d’Agadir ? Impossible d’en avoir une idée précise pour le moment. Ce qui est sûr, c’est que la place Al Amal, qui peut accueillir jusqu’à 20 000 personnes, était bondée. Dès 18 heures, les estivants, repus de soleil, ont commencé à déferler sur les lieux. Ce qui n’a pas manqué de surprendre certains. Ceux, par exemple, qui ne cachaient pas leurs doutes concernant la capacité d’une «ville Club Med» à convertir les amateurs de trempette et de bronzette en quêteurs de sensations musicales. Mais les nombreuses affiches n’étaient pas là seulement pour égayer le décor. Elles avaient une fonction incitative. Les Gadiris répondirent, en masse, à leur appel.
Au menu de la soirée, sur la place Al Amal, le célèbre groupe Izenzaren a fait revivre la nostalgie et le chanteur Idir a fait vibrer les Gadiris ravis de retrouver les artistes bien du terroir. A quelques encablures de là, au Théâtre de la verdure, le public a pu apprécier une troupe sahraouie conduite par El Batoule et s’est surtout régalé avec l’incontournable Raïssa Tabaâmrant. Bref, la soirée aura été, pour les Gadiris, l’occasion idéale de vivre et de mettre en valeur leur culture.
La preuve, tout au long du spectacle, ils chantaient, dansaient, mais scandaient aussi, dans leur liesse, des slogans «imazighen». Par fierté. Pour que leur culture ne soit pas oubliée .