Textile : grosses inquiétudes dans la filière amont

Après Legler Maroc, placée en redressement judiciaire, il y a quelques jours, d’autres gros opérateurs de denim et de tissage ont tiré la sonnette d’alarme. Fruit of the loom et Tavex en font partie. Le premier, en proie à un grave conflit social, n’écarte pas la possibilité de devoir réduire de manière drastique ses effectifs. Quant à Tavex, il a fait savoir qu’il envisageait sérieusement la possibilité de délocaliser ses activités en Turquie. Que ce soit au ministère des finances ou celui de l’industrie et du commerce, pourtant avisés de ces difficultés, aucune réaction officielle n’a encore été enregistrée à ce jour.