Textile : le Maroc 5e fournisseur de l’UE

Sa part de marché dans les textiles est de 4,2%

La remontée spectaculaire, en 2006, des exportations textiles marocaines, comme le démontrent les statistiques publiées depuis quelques semaines par le ministère du commerce extérieur et l’Office des changes, vient d’être corroborée par les chiffres publiés récemment par l’Institut français de la mode. En effet, dans la Lettre économique d’avril 2007 de cet organisme, on apprend que le Maroc a enregistré, au cours de l’année écoulée, la meilleure performance des importations en valeur d’habillement de l’Union européenne en provenance du pourtour méditerranéen, avec une progression de 5%, au coude à coude avec la Turquie et devant la Tunisie dont les exportations ont stagné.

Cela dit, ce n’est là que la moitié pleine du verre car, de l’autre côté, la part des produits marocains dans les importations de l’UE, elle, est toujours en baisse. Elle est passée de 4,9% en 2004 à 4,2% en 2006. Les deux principaux concurrents, à savoir la Tunisie et la Turquie, n’ont pas fait mieux. Pendant la même période, leurs parts de marché en Europe ont baissé respectivement de 1,1 point et 1,9 point. Tout cela, alors que le marché européen, lui, a enregistré entre 2005 et 2006 une progression de 11% avec une valeur globale de 59 milliards d’euros (près de 650 milliards de DH).

Au classement par pays en parts de marché, le Maroc, faute de mieux, a pu maintenir sa cinquième place derrière la Chine (31,2%), la Turquie (13,7%), la Roumanie (5,9%) et la Tunisie (4,2%).
Ces chiffres, qui suscitent l’optimisme, ne doivent pas faire oublier que notre pays, au même titre que ses voisins méditerranéens, a profité en 2006 de la remise en place des quotas qui a freiné la déferlante chinoise enregistrée un an auparavant. Lesquels quotas, rappelons-le, viendront à expiration en décembre 2007. Nos textiliens ont intérêt à s’être bien préparés pour la grande bataille de 2008.