Tenté par l’aventure électorale à  48 ans

Décidément, les élections communales intéressent beaucoup de monde. Lorsqu’on examine de plus près la composition de certaines listes, des surprises nous attendent. Ainsi, le deuxième sur la liste de l’istiqlalienne Yasmina Badou (Anfa) est Abdellatif Maâzouz. Ancien banquier, consultant économique et financier et collaborateur du CMC (Centre marocain de conjoncture), cet universitaire, professeur à l’ISCAE, se décide enfin à 48 ans à descendre dans l’arène électorale.
Il se dit révolté par la lente dégradation de Casablanca depuis 25 ans et veut contribuer à y remédier. Les bonnes intentions sont toujours les bienvenues.