Tarifs de l’eau potable : la hausse suspendue pour erreur dans le texte publié au B.O.

L’application de la hausse des tarifs de l’eau potable, décidée par arrêté ministériel datant du 6 février dernier, prendra du retard.

L’application de la hausse des tarifs de l’eau potable, décidée par arrêté ministériel datant du 6 février dernier, prendra du retard. Publié dans le B.O. du 2 mars, l’arrêté devait prendre effet le même jour et les premières factures comportant cette hausse devaient sortir le 23 mars. Le 22 mars, c’est-à-dire la veille, les pouvoirs publics ont demandé à tous les distributeurs (régies et concessionnaires) de ne pas appliquer les nouvelles dispositions. La raison en est que l’arrêté publié au B.O. contenait une grande omission : les tarifs de l’assainissement liquide n’ont pas été pris en compte.