Tanger-Med entre dans le capital de TFZ

le décret sur le bureau du premier ministre

Tanger Free Zone (TFZ) et TMSA, la société gestionnaire du futur port de Tanger-Med, unissent leurs efforts pour faire de la région de Tanger une méga-zone franche. Aujourd’hui, c’est pratiquement officiel après des concertations qui auront duré 4 mois, la première réunion à  ce sujet ayant eu lieu à  la primature le 12 janvier.
TMSA se portera finalement acquéreur de 25 % du capital de TFZ, société en charge de l’aménagement, de la commercialisation et de l’exploitation de la zone franche de la ville du détroit qui s’étend sur 345 hectares. Le vendeur n’est autre que le groupe ONA qui détenait à  ce jour 51% du capital de la société. Au passage, TMSA se verra confier la gestion opérationnelle de TFZ.
L’objectif de cette restructuration du capital de TFZ est d’assurer une meilleure synergie entre la zone franche de la ville et celles qui seront créées à  l’intérieur de l’espace géré par TMSA et qui s’étend aujourd’hui sur une superficie de 550 km2. Il s’agit surtout de ne pas se faire de concurrence. Et pour cause, entrée en activité en 2001, TFZ vient à  peine de boucler la commercialisation de sa première tranche de 10 ha, sachant qu’il lui en reste 245 autres à  vendre. Les zones franches industrielles de TMSA seront donc un prolongement de celle de Tanger.
Le capital de TFZ s’élève aujourd’hui à  105 MDH, majoritairement détenus par l’ONA (51 %). Le reste de l’actionnariat est réparti entre le groupe BMCE (26 %), Asma Invest (14 %) et la CIMR, avec 9 % des parts.
Le décret autorisant TMSA à  effectuer l’opération est sur le bureau du premier ministre pour signature. En effet, la transaction ne pourra être finalisée sans une révision de la loi régissant les activités de TMSA, qui sont cantonnées à  l’intérieur de l’espace délimité lors de sa création (550 km2).

TMSA va acquérir 25% du capital de TFZ et sera par ailleurs chargée de la gestion opérationnelle de celle-ci.