Sothema rachète l’usine du suisse Novartis

Industrie Pharmaceutique.

Une entreprise marocaine qui rachète l’unité d’une multinationale. Cela mérite d’être signalé, car ce sont souvent les transactions dans le sens inverse qui sont les plus courantes. L’opération est signée Sothema qui vient de racheter l’unité de production du laboratoire suisse Novartis à Aïn Sebaâ. Après plusieurs mois de négociations, le contrat de cession a été finalement signé en septembre mais la prise de contrôle effective n’aura lieu que le 1er novembre. Selon les responsables de Novartis au Maroc, la cession est dictée par un mouvement de restructuration entamé par la maison mère à l’international et n’implique pas un désengagement total du marché marocain. Novartis assure, à ce titre, qu’elle poursuivra ses activités promotionnelles et ses travaux de recherche. D’ailleurs, en marge de la cession, les deux parties ont convenu d’un plan de travail pour développer les génériques. De son côté, Sothema s’est engagé à produire, sous contrat, 25 médicaments de Novartis, selon les normes de l’industriel pharmaceutique suisse.
Pour le laboratoire marocain, classé aujourd’hui cinquième sur le marché, l’acquisition de Novartis lui permettra de se repositionner en acteur majeur de l’industrie pharmaceutique. Le nouvel ensemble pèsera près de 1,2 milliard de DH en termes de chiffre d’affaires.
Quant au montant de la transaction, il est tenu confidentiel à la demande des cédants.