Somafic arrête l’octroi de crédits

Décidément, les temps sont durs dans le secteur du crédit à la consommation. Certaines sociétés de crédit font face aujourd’hui à de gros problèmes d’impayés et de créances en souffrance. Après Diac, Somafic, société de calibre non négligeable, a décidé récemment d’arrêter la production. Elle n’octroiera plus de crédits jusqu’à nouvel ordre.
La Vie éco a en effet appris que le management de Somafic vient de mettre en place un plan d’action entièrement axé sur le recouvrement de ses créances en souffrance. Toute nouvelle production est donc suspendue, ce qui se traduit par une marge d’intérêt négative (fait rarissime dans les établissements de crédit). En attendant, le nettoyage bilantiel se fait essentiellement au travers du provisionnement massif (97 MDH entre 2002 et 2003) et le remboursement de la dette bancaire de l’établissement qui s’élevait, à fin 2003, à 173 MDH.
Dans la foulée, Somafic a décidé de renflouer son capital (pour la deuxième fois en deux ans !) de 216 MDH en le portant à 357 MDH et ce après avoir absorbé la quasi-totalité de ses fonds propres (5,8 MDH seulement à la clôture de 2003). Cette situation ponctue le cumul de plusieurs déficits dont une perte historique de 146,9 MDH enregistrée en 2003. Et tout porte à croire que c’est, une fois de plus, l’actionnaire de référence, Axa Assurances Maroc, qui passera à la caisse. Espérons que cette fois-ci les actionnaires de Somafic n’auront pas versé de l’argent frais pour rien.