Sodea-Sogeta : 65 recalés sont repêchés

Sodea-Sogeta, c’est reparti pour un tour. Le premier ministre a fini par donner son feu vert pour que les commissions d’experts revoient les 65 dossiers rejetés lors des premières ouvertures de plis (cf La Vie éco du 3 juin 2005). Et pour ne froisser personne, tous les dossiers rejetés seront revus et pas uniquement ceux dont les soumissionnaires ont protesté auprès du premier ministre.
Un membre de la sous-commission des experts explique sous couvert d’anonymat qu’il serait effectivement «dommage pour l’intérêt du pays que le projet d’une grosse société soit rejeté pour le simple fait qu’une pièce a été oubliée ou mal libellée». Mieux, un même soumissionnaire s’est vu accepter par une commission et refuser par une autre. C’est dire que certains experts ont été tatillons. C’est pourquoi le premier ministre a demandé que les commissions réexaminent les dossiers, sous réserve que les soumissionnaires concernés fournissent les pièces manquantes ou remplacent celles non conformes. «Les intentions sont certes bonnes, commente notre source, mais cette affaire risque de créer des problèmes». D’un côté, on reconnaît que le dossier Sodea-Sogeta n’est pas un marché comme les autres. D’un autre côté, la commission qui a rejeté ces dossiers n’a fait en réalité qu’appliquer les règles à la lettre. Espérons que cet incident ne constituera pas un précédent