Sentissi vs Kabbaj : la guerre du thon

Depuis quelques semaines, deux grands opérateurs du secteur des pêches se livrent une bataille discrète autour d’un projet d’élevage de thon rouge. A l’origine de ce projet, un groupe français spécialisé dans la grande distribution, également présent dans l’agroalimentaire, qui s’est intéressé à l’idée par l’entremise d’un membre du bureau de la CGEM. C’est ce dernier qui a démarché l’investisseur français et l’a mis en relation avec les deux professionnels.

Le premier, Hassan Sentissi, est un opérateur de référence dans la pêche à la sardine qui, justement, sert à nourrir le thon. Le second, Abdelilah Kabbaj est également armateur dans la pêche hauturière et possède d’autres atouts. D’où la difficulté pour les Français de choisir.

En attendant, les autres détails du projet sont presque ficelés. Le site est déjà localisé, sur la côte méditerranéenne à mi-chemin entre Saïdia et Nador, et l’investissement initial, estimé à 200 MDH, servira à financer les installations d’élevage et de transformation. A noter que des chambres frigorifiques seront construites dans la zone logistique de Tanger-Med en vue de l’export.

Pour la commercialisation, là aussi, pas de craintes : «Le thon rouge est très demandé en Asie et les carnets de commandes sont déjà complets pour au moins dix ans», affirme un des partenaires. Bref, une affaire en or pour celui des deux qui gagnera la confiance de l’investisseur français.