Sacs en plastique : jusqu’à  1 million de DH d’amende pour les sacs non biodégradables

Depuis le 19 juillet, date de publication de la loi 22.10 au Bulletin officiel, tout opérateur qui fabrique, importe ou commercialise des sacs en plastique non dégradables ou non biodégradables sera passible d’amendes très lourdes.

Depuis le 19 juillet, date de publication de la loi 22.10 au Bulletin officiel, tout opérateur qui fabrique, importe ou commercialise des sacs en plastique non dégradables ou non biodégradables sera passible d’amendes très lourdes pouvant aller de 200 000 DH à 1 million de DH pour les industriels et jusqu’à 500 000 DH pour les distributeurs. En vertu de la même loi, tous les sacs en plastique devront porter impérativement des étiquettes indiquant leur composition, caractéristiques et leur utilisation finale.