Revenus des banques : les trois quarts toujours sous forme d’intérêts

Alors que la structure des revenus des banques de plusieurs pays dans le monde est assez équilibrée entre intérêts, commissions et plus-values des placements, celle des banques marocaines continue d’être dominée par les intérêts. En effet, le Produit net bancaire consolidé des banques au titre de l’année 2011 est constitué à hauteur de 73% de marge d’intérêts, contre 16% pour celle sur commissions et 11% pour les résultats des placements.

La part des intérêts a même augmenté puisqu’elle n’était que de 71% en 2010. Cette situation s’explique par le faible taux d’équipement de la clientèle bancaire (moins de 2 produits par client) qui ne permet pas de générer des commissions conséquentes, ainsi que par l’étroitesse du marché financier qui n’offre pas une diversité de produits de placement.