Retrait d’un GAB confrère, non merci !

Les Marocains se servent très rarement chez une banque autre que la leur pour retirer de l’argent d’un GAB. Environ 80% des opérations effectuées par le biais des cartes bancaires concernent des retraits d’espèces auprès de la banque détentrice du compte. Les retraits auprès des guichets automatiques des banques confrères ne représentent que 10% du total des utilisations de cartes. Le reste des opérations se rapporte à des paiements via TPE (7,7%), des paiements sur internet (0,6%) et des paiements au GAB (2,2%).

Deux raisons expliquent cette configuration, notamment les frais facturés à l’occasion des retraits du GAB d’une banque autre que la sienne (6 DH) ainsi que l’expansion des réseaux de l’ensemble des banques de la place. En 2012, les Marocains ont effectué 185 millions retraits pour un volume global d’environ 155 milliards de DH.