Rareté des crédits : les promoteurs s’en remettent à  Abdellatif Jouahri

Les promoteurs commencent à  ressentir sérieusement la fermeture des robinets du côté des banques, devenues plus regardantes sur le risque et plus sélectives pour l’octroi des crédits aussi bien pour l’acquisition que pour la construction.

Les promoteurs commencent à ressentir sérieusement la fermeture des robinets du côté des banques, devenues plus regardantes sur le risque et plus sélectives pour l’octroi des crédits aussi bien pour l’acquisition que pour la construction.

Du coup, la fédération du secteur, la FNPI, a décidé de s’en remettre à l’autorité suprême en la matière, en l’occurrence Bank Al-Maghrib pour trouver des solutions. Des sources bien informées indiquent en effet que la FNPI a décidé de demander audience au wali, Abdellatif Jouahri, pour les prochains jours. La fédération s’apprête également à aller à la rencontre des patrons de toutes les grandes banques de la place pour étudier les moyens d’améliorer l’accès aux crédits.