Questions autour des concessions

Dans l’euphorie des opérations de concessions des services publics aux opérateurs privés, on a oublié de poser certaines questions.

Dans l’euphorie des opérations de concessions des services publics aux opérateurs privés, on a oublié de poser certaines questions. C’est le cas du ramassage des ordures qui a été confié dans plusieurs villes, dont Casablanca récemment, à des sociétés privées. La question que personne n’a posée est la suivante : que devient la taxe d’édilité que paie le citoyen ? Théoriquement, c’est au privé, qui fait la prestation, que doivent revenir les recettes de cette taxe. Or, les concessionnaires privés paient des redevances à l’autorité délégante. Donc, en plus des recettes de la taxe d’édilité, les collectivités locales devraient encaisser plus d’argent. D’un autre côté, les prestations du privé étant de meilleure qualité, l’on se demande si la taxe d’édilité ne sera pas augmentée. Au-delà des effets d’annonce, les électeurs ont droit à des réponses.