PV de police : un peu plus de précision messieurs !

A l’heure où tout le monde parle de transparence et d’efficacité de l’Administration, beaucoup de citoyens, surtout les automobilistes (j’en fais partie), auront remarqué ces derniers temps une vague de PV émanant des tribunaux

A l’heure où tout le monde parle de transparence et d’efficacité de l’Administration, beaucoup de citoyens, surtout les automobilistes (j’en fais partie), auront remarqué ces derniers temps une vague de PV émanant des tribunaux où le destinataire est convoqué à se présenter pour le paiement d’une contravention qu’il a commise. Les intentions sont certes bonnes, mais l’application laisse à désirer. Ainsi, le PV que reçoit l’automobiliste mentionne uni-
quement le montant de la contravention, la date de l’infraction, la préfecture, province ou ville dans laquelle a été dressé le PV, et le lieu où il faut payer. On ne vous dit ni de quelle infraction il s’agit, ni le lieu exact où vous avez été verbalisé. De plus, la vague actuelle des PV porte sur des incidents qui remontent à 2001, 2000 et même avant, parfois. Difficile de s’en souvenir.