Provisions en vue chez Wafabank

Les premiers contours de l’entité BCM-Wafabank commencent à  se dessiner progressivement et les travaux du comité de rapprochement, selon des sources bien informées, sont bien avancés.

Les premiers contours de l’entité BCM-Wafabank commencent à se dessiner progressivement et les travaux du comité de rapprochement, selon des sources bien informées, sont bien avancés. La BCM a finalement opté pour les services d’un grand cabinet français, Accenture SCH, un des meilleurs spécialistes en matière de fusions bancaires. On attend avec impatience l’organigramme-cible qui devrait être dévoilé dans les jours qui viennent.
Il restera alors la grande question de l’enseigne. A noter que le bilan d’image lancé au lendemain de l’opération d’acquisition a montré que la marque Wafabank dispose d’une forte image. Il semblerait que la BCM puisse davantage capitaliser sur l’appellation Attijari. Il est donc très possible que l’on se dirige vers un nom composé.
Par ailleurs, le processus d’arrêté des comptes de Wafabank livre ses premières indiscrétions. C’est ainsi que nous apprenons auprès de sources bien informées que Wafabank pourrait provisionner entre 100 et 200 millions de DH sur l’encours clients. La question qui se pose aujourd’hui concerne le système d’information de la banque , pour lequel la BCM a commandé un audit. Les provisions à ce titre pourraient atteindre 400 millions de DH. Du coup, le résultat de Wafabank au titre de l’exercice 2003 pourrait, de ce fait, être nul, ce qui ne semble pas déranger outre mesure car, selon les mêmes sources, «c’était prévu dans la première évaluation faite à la veille de l’acquisition».